Les clés pour un gommage réussi

tout-savoir-gommage

Les clés pour un gommage réussi

Les gommages sortent peu à peu de leur positionnement de produit complémentaire pour s’installer à leurs véritables places de pilier de la peau saine.

Comprendre à quoi sert un gommage

On le sait, les gommages permettent d’éliminer les cellules mortes pour faire peau neuve, mais pas seulement !

Le gommage a aussi la capacité fondamentale d’activer le renouvellement cellulaire à partir de la jonction dermo-épidermique (JDE), cette barrière placée entre l’épiderme et le derme.

En effet, cette couche « mère » est constituée de cellules basales qui ont la capacité de se diviser pour créer des cellules filles qui vont migrer à la surface de la peau pour remplacer les cellules mortes.

Cependant, ce processus naturel est trop souvent entravé par toutes sortes de silicones et autres occlusifs chimiques (cosmétiques et maquillages) qui empêchent le détachement naturel des peaux mortes.

Le gommage en surface permet donc de stimuler la production de cellules filles à chaque élimination des cellules mortes. Une sorte de renaissance perpétuelle !

En revanche, si les peaux mortes s’accumulent en surface, le processus de renouvellement cellulaire est considérablement ralenti, ce qui induit rapidement un effet « peau terne » ou « peau sénescente ».

En d’autres termes, plus on gomme la peau, plus elle produit des cellules nouvelles.

Les différents types de gommage

Une fois que l’on a bien compris le processus de renouvellement cellulaire et l’importance du gommage, le plus important est d’utiliser la méthode la plus appropriée à votre type de peau.

Il existe bien des façons de se gommer le visage, en voici quelques unes.

Les gommages « mécaniques »

C’est le procédé le plus ancien et le plus classique. Il s’agit d’activer des micro-billes du bout des doigts en mouvements circulaires pour entraîner les cellules mortes à se détacher.

gommage-fruits

Ces micro-billes peuvent être de différentes natures ; en polyéthylène elles sont d’origines chimiques (plastiques), et représentent un réel danger pour l’environnement et l’écosystème.

Sous forme naturelle, elles sont souvent élaborées à partir de fruits à coques (poudre de noisettes, poudre de noyaux d’olives, noyaux d’abricot concassés), de pépins de fruits (fraise, passion, grenade..), de produits marin (micro-algues), de cire (jojoba, abeilles) ou encore de matières premières en provenance de l’épicerie (sel, sucre, marc de café, épices..).

Pour la formulation des gommages, c’est la texture de l’excipient (crème onctueuse, gel ou crème/gel) et l’épaisseur des granules qui positionneront le produit vers un type de peau plus spécifique.

Gommage mécanique pour les peaux grasses et mixtes

Les peaux mixtes et grasse snécessitent des grains plus épais, car leur épaisseur permet et réclame une action plus abrasive. Pour elles, les textures gel et gel/crème sont parfaites pour maintenir une sensation de fraîcheur lors du gommage, tout en apportant velouté et finesse au grain de peau.

Si vous avez ce type de peau, vous pouvez réaliser un gommage au moins 2 fois par semaine voire plus selon le ressenti. À noter que la présence de boutons (peaux acnéiques) rend impossible le gommage pour des raisons de propagation microbienne.

Gommage pour les peaux sèches et sensibles

Quant aux peaux sèches et sensibles il n’en va pas de même, ici il est important de choisir des gommages doux, dont l’exfoliation est plutôt assurée par une poudre que par des grains.

On fera le choix d’une galénique onctueuse de type crème enveloppante et rassurante. L’opération suffira une fois par semaine ou moins selon le ressenti, mais toujours accompagner d’une gestuelle très douce.

Le gommage mécanique pour ces messieurs

gommage-homme

Les hommes, avec leurs peaux épaisses, apprécieront le gommage à grains avant le rasage, car il prépare le terrain du rasage de façon remarquable et adoucit visiblement le visuel de la peau sur l’ensemble du visage.

Un bémol cependant sur les gommages faits maison qui utilisent des produits d’épicerie, dont les grains, n’ont pas été traités afin de les rendre plus sphériques.

Cela concerne particulièrement le sucre et le sel qui s’avèrent être très dommageable sur tous types de peau, en raison des micros pointes qui vont occasionner beaucoup d’irritation par les micros lésions invisibles à l’œil nu.

Les gommages « acides »

Plus sophistiquée, cette méthode a été empruntée aux dermatologues. Ici il ne s’agit pas de manipulation active, mais simplement d’appliquer un produit acide qui agira en dissolvant les cellules mortes exactement à la manière d’un dissolvant pour vernis.

Les principes actifs utilisés sont les « acides de fruits ». Dans les gammes cosmétiques, le dosage des acides de fruit est relativement léger afin de convenir au plus grand nombre.

Il est cependant recommandé de faire un test sur quelques centimètres avant d’appliquer le gommage sur l’ensemble du visage. L’expérience à montrer que certaines personnes étaient réactives aux acides de fruits sans pour autant avoir une peau délicate.

L’acide glycolique (Alpha Hydroxy Acid ou AHA) est ordinairement issu de la canne à sucre. Ce gommage est particulièrement recherché par les peaux matures (tâches pigmentaires, perte d’élasticité, rides..).

L’acide lactique (Alpha Hydroxy Acid ou AHA) provient de la fermentation du lait ou de certains fruits. C’est l’acide de fruits qui produit le plus d’éclat sur la peau. L’acide lactique est généralement bien toléré et peut donc s’utiliser sans risques sur tous types de peaux, même les plus sensibles.

L’acide salicylique (Béta Hydroxy Acid ou BHA) est issu principalement du saule. Il s’utilise tout particulièrement pour les peaux grasses. Il a une action purifiante et anti-inflammatoire, tout en agissant sur les comédons, les microkystes ou dans certaines formes d’acné.

Bien que tous issu d’une source naturelle, chaque acide de fruit peut cependant être synthétisé, donc ne plus être naturel. Dans tous les cas, le temps de pose doit être conforme à celui indiqué par le fabricant, le retrait du gommage acide se fait principalement à l’éponge.

Le gommage « enzymatique »

Utilisant le même procédé que le gommage acide, celui-ci agit grâce aux enzymes « kératolytiques » qu’il contient.

Ce terme signifie qu’il dégrade la kératine des cellules mortes. Il est cependant beaucoup plus doux et présente beaucoup moins de risque d’allergies.

Ses agents dissolvants sont des enzymes issues de fruits (Papaïne, broméline pour l’ananas, ficine pour la figue, etc…).

On trouve également certaines enzymes dans les levures. Le temps de pose de ce type de gommage varie selon le type de peau et la marque. Le retrait peut se faire à l’éponge, à sec par frottement produisant de petits rouleaux ou à la manière d’un Peel off que l’on retire comme un film transparent.

Le gommage ou brossage à sec

Voici une forme de gommage qui ne nécessite aucun produit, issu des traditions asiatiques il se pratique à l’aide de petites brosses spécifiques pour le visage, en poil naturel (bambou).

brosse-gommage-a-sec

Le sens du brossage se fait en lissage du centre vers les côtés du visage et du bas vers le haut. Surtout pas de mouvements circulaires comme avec un gommage cosmétique à grains.

Ce type de gommage va bien plus loin que l’exfoliation, il est un véritable soin pour le visage, stimulant en profondeur et activant tous les méridiens du visage. Il produit un appel de « Chi », c’est-à-dire d’énergie qui monte dans le visage, ce qui contre efficacement le relâchement et les rides.

Un seul bémol, la peau doit être suffisamment résistante pour accueillir ce type de gommage. Les peaux sensibles et délicates devront s’abstenir ou le limiter aux zones plus résistantes (front, cou..).

Dans tous les cas le contour des yeux doit être évité car c’est une zone du visage très sensible. Ce gommage peut se faire à volonté s’il respecte la sensibilité de la peau.

Dans mon cours Beautyloge 1 – Eclat et Jeunesse du visage, je propose un gommage très particulier qui enchante toutes celles qui le découvre. La fonction gomme-âge est alors porté au plus efficient de sa forme. Une méthode de gommage à découvrir sans attendre !

Mais quelle que soit la méthode de gommage choisie, elles peuvent aussi toutes se compléter à merveille. Une chose est certaine, à ce stade de la lecture on a qu’une seule envie, s’y mettre au plus vite.

No Comments

Post A Comment

Discuter
Besoin d'aide ?
Bonjour 🖐 et bienvenue !
Je suis Carol, je réponds gracieusement et individuellement à vos questions sur mon canal WhatsApp !