Cheveux; coloration et soins

masque cheveux

Cheveux; coloration et soins

coloration maisonCheveux, coloration et soins

Une vérité qui fâche!

La question des cheveux, de leurs colorations et de leurs soins, cachent des vérités qui sont loin de notre conscience. Pour exemple; les colorations capillaires domestiques chimiques en vente libre sont bien plus concentrées et plus toxiques que celles des salons de coiffures, car elles échappent à la réglementation qui tente de protéger les professionnels de la coiffure. Toutefois, les composés contenus dans l’ensemble des colorations semblent être à l’origine de nombreux effets secondaires. En dernier exemple, l’affaire qui a fait scandale en Angleterre ces derniers mois via le Daily Mail et la BBC, rapportant le cas d‘une femme de 38 ans tombée dans le coma après avoir appliqué elle-même une coloration capillaire.

Avertissement aux adolescents: Depuis le 1er novembre 2011, les fabricants de colorants capillaires de l’Union Européenne doivent ajouter une mention spéciale dans leur notice d’utilisation du produit en précisant qu’ils ne sont pas destinés aux personnes de moins de 16 ans. Selon l’Office fédéral de la santé publique, cette ordonnance s’applique également à la Suisse. Ce sont les cantons qui sont responsables de son application. Mais qu’en est-il donc des salons de coiffure?

La coloration n’est pas un soin!

Des cheveux sains et brillants sont aussi un gage manifeste de jeunesse et de santé. Cependant, trop d’attentes sont placées dans les effets lissants et gainants des colorations chimiques, qui du coup, se substituent aux soins élémentaires. Pourtant, hors coloration, des effets formidables peuvent être obtenus par des soins basiques naturels appliqués chez soi avec amour et bienveillance.

masque cheveuxLe shampoing: la base

Fiez-vous aux nombreuses marques bio qui font références dans ce domaine. Une démarche de soins intègre obligatoirement au minimum deux shampoings par semaine à raison de deux applications par shampoing, l’un nettoie l’autre soigne.

Le cas des pellicules: Soyez plus intelligente qu’elles!

Les pellicules profitent de l’ingéniosité  des micro-organismes (bactéries, champignons, etc…) qui les entretiennent. En effet, ceux-ci s’adaptent et résistent toujours aux derniers principes actifs qui ont éliminé les pellicules. C’est pour cette raison que le shampoing fonctionne à merveille sur les premières utilisations mais très vite il devient inefficace. L’astuce du traitement consiste donc à utiliser alternativement deux shampoings antipelliculaires non issus de la même marque, avec des principes actifs différents.

pellicules sechesQuand le cheveu est à sec: L’incontournable beurre de karité !

Bien liquéfié grâce à une source de chaleur et appliqué sur des cheveux secs il fait des merveilles. Choisissez des karités brut non filtrés et non désodorisés qui présentent un beurre jaune et odorant, si le beurre est blanc et peu odorant ou sentant autre chose que le karité vous êtes sur une qualité contestable, même si la marque est fameuse. Plus vous malaxerez le produit, plus le produit va être profitable pour les cheveux. Isolez votre chevelure au moyen d’un linge chaud et préservez ce cocon toute la nuit. Mieux encore, effectuez votre soin capillaire dans un sauna à 80°. Plusieurs shampoings (parfois trois ou quatre) seront nécessaires pour retirer ce masque le lendemain, c’est le prix à payer! La chevelure retrouvera  son maximum de brillance et de beauté deux jours après le traitement en question.

La coloration végétale: très efficace mais pas pour les cheveux blancs!

Les actifs utilisés sont naturels et entièrement respectueux de l’organisme et de l’environnement (des argiles, des plantes, des fleurs, etc.). Reste à trouver la marque qui aura le plus d’impact sur votre qualité et votre couleur de cheveux! La faiblesse du traitement naturel réside dans la capacité à masquer en profondeur les cheveux blancs, c’est vrai. Mais face aux mises en garde actuelles, l’enjeu esthétique est-il toujours concevable?

Il faut le dire! Tout ce qui touche vos cheveux est susceptible de passer dans votre organisme et votre sang par l’intermédiaire des capillaires qui nourrissent chaque bulbe de cheveux. N’oubliez pas non plus que tout ce qui est rejeté (shampoing, coloration, après-shampoing, gel, laque, etc.) finissant dans les eaux de récupération, ne sera jamais totalement filtré et réapparaîtra ensuite dans l’eau du robinet, ad vitam æternam! D’où le double intérêt d’utiliser des gammes biodégradables!

par Carol Cassone

pour Oliv’ Magazine, aout 2012

No Comments

Post A Comment

Discuter
Besoin d'aide ?
Bonjour 🖐 et bienvenue !
Je suis Carol, je réponds gracieusement et individuellement à vos questions sur mon canal WhatsApp !